Hitler

La 1ère guerre mondiale a été le fruit d’un système de pensée qui soutenait que lutter, faire couler le sang étaient une règle essentielle de la nature. Et bien après que la guerre fut terminée cette philosophie survécut. Parce qu’elle ne fut pas vraiment anéantie, elle continua à semer les graines d’une guerre encore plus importante et encore plus terrifiante. L’Allemagne était au centre de cette grande menace.

Le Traité de Versailles qui mit un terme à la 1ère guerre mondiale imposa à l’Allemagne une lourde charge financière de compensation. Alors même que la nation luttait pour se sortir des effets de la guerre, elle commença à tomber dans une sérieuse crise économique. Des groupes politiques rivaux amenèrent la bagarre dans les rues. Au milieu de cette ambiance chaotique, un mouvement politique extrémiste commença à gagner du terrain. C’était le parti Nazi dirigé par Adolf Hitler. Le nazisme n’était rien d’autre qu’une interprétation du darwinisme social.

Hitler avait déjà adopté cette notion de "lutte raciale pour la survie" qui fut le fondement de la théorie de Darwin. Selon Hitler, la race aryenne, à laquelle appartenait le peuple allemand, était au sommet de l’échelle de l’évolution, et qu’elle avait le droit de régner sur les autres races. Afin de concrétiser cette opinion, une autre guerre leur était indispensable, une guerre qui aurait fait de l’Allemagne le souverain du monde entier. Des dirigeants cruels et ambitieux étaient à la tête de ce mouvement.

La position de ces dirigeants est expliqué ainsi dans le Coran:

Et lorsqu'il est au pouvoir il fait tout ce qu'il peut pour semer la corruption sur terre et pour anéantir le labour et la lignée. (Coran, 2: 205)

Mais qui sait si, une fois au pouvoir, vous n'allez pas semer la corruption sur terre et rompre les liens sacrés de la parenté? (Coran, 47: 22)