La 2nde guerre mondiale était plus qu’une simple guerre, c’était également un effort concerté pour commettre des massacres et des génocides. Cette initiative était basée sur la règle raciste "d’espace vital" décrétée par Hitler.


Lorsque les forces alliées libérèrent les territoires sous occupation nazie, le terrible génocide perpétré par les nazis éclata au grand jour. 11 millions de personnes furent tuées avec des méthodes d’extermination massive, et ceux qui étaient encore vivants étaient en fait à moitié morts. Cette forme de barbarie démontre l’étendue des catastrophes causées par le racisme darwiniste.

Hitler déclara que le territoire allemand de l’époque était insuffisant pour le peuple allemand et que la race aryenne allait être à l’étroit sur cette terre. Il soutint qu’ils devaient occuper les pays de l’Europe de l’est et transformer ces lieux en Lebensraum, ou "espace vital" pour les Allemands. Les dizaines de millions de personnes vivant déjà sur ces terres firent face à des massacres barbares.

Les troupes nazies perpétrèrent des massacres monstrueux dans chaque partie de l’Europe de l’est qu’elles occupèrent. Et tout particulièrement elles commirent des actes impitoyables et gratuits contre les juifs, les gitans, les Polonais et les Slaves, qu’elles considéraient comme des ethnies inférieures à la race allemande.

Des unités spéciales de Nazis SS tout spécialement formées pour conduire ces massacres commencèrent à tuer tous les groupes qu’elles visaient, et surtout les juifs. Toutes les zones occupées se remplissaient de cadavres et de survivants les pleurant. Les ecclésiastiques et les édifices religieux étaient les cibles préférées des Nazis. Ils brûlèrent et détruisirent toutes les églises et tuèrent des hommes de Dieu.

La cruauté nazie était pleinement exposée dans les camps de concentration. On y faisait travailler comme des esclaves les juifs, les gitans, les prisonniers de guerre et les prêtres catholiques tout. Ces camps furent transformés en abattoirs humains. Des millions d’innocents, hommes, femmes et enfants furent cruellement assassinés dans des structures conçues pour tuer massivement les gens. Lorsque les camps furent libérés, les alliés furent accueillis par des milliers de cadavres entassés et des prisonniers au seuil de la mort. Onze millions de personnes innocentes périrent dans les camps de concentration nazie.

En 1943, il apparut clairement que les nazis allaient perdre la guerre. A Stalingrad, les troupes d’Hitler subirent une terrible défaite entre les mains des forces soviétiques. Après ce désastre, les Allemands perdirent également une bataille dans la région de Koursk, un évènement connu pour avoir été la plus grande bataille de blindés de toute l’histoire. La défaite était dès lors inévitable. Mais les nazis, alors même qu’ils se retiraient continuèrent leurs crimes. Agissant sous les ordres d’Hitler, ils dévastèrent toutes les zones qu’ils franchirent et tuèrent les civils. L’armée allemande laissa derrière elle des millions de corps sans vie et des survivants pleurant leurs proches.

Lorsque les armées alliées atteignirent Berlin, la chute de nazisme était inéluctable. Cependant, les troupes de l’armée rouge qui entrèrent dans Berlin furent les représentants d’une autre idéologie de la violence. Dans les années qui suivirent, il devint tout aussi évident que les troupes de Staline n’étaient ni moins cruelles ni moins violentes que celles d’Hitler. Autant de personnes périrent dans les camps de Staline. Dans les zones qu’ils occupaient, les soldats de Staline réalisèrent les mêmes massacres que les atrocités perpétrées par les soldats nazis.

La folie connue sous le nom de la 2nde guerre mondiale, ôta la vie à 55 millions de personnes. La planète assista à un autre rite satanique sanglant. Toutefois, Dieu dit aux hommes de suivre la voie de la paix et de la sécurité, et non pas celle du mal:

O les croyants! Entrez pleinement et sans réserve dans la paix et ne suivez point les pas de Satan! Il est assurément pour vous un ennemi déclaré. (Coran, 2: 208)